I. L’ORIGINE DE LA FORMATION DE LA MAREE MOUSSEUSE : LA PHAEOCYSTIS.

14 décembre 2013

Non classé

 Nous nous sommes renseignés sur le phénomène qui a eu lieu en Australie, sur lequel de nombreux scientifiques se sont penchés. Il semble qu’une algue unicellulaire en est la cause. C’est la Phaeocystis.

La Phaeocystis est une algue unicellulaire, divisée en 6 espèces. Celles-ci vivent à l’état unicellulaire ou colonial.

Cellule Phaeocystis microscope

Seulement 3 de ces 6 espèces sont à l’origine de colonies mucilagineuses( les mucilages sont des substances végétales, qui gonflent au contact de l’eau en prenant une consistance visqueuse, parfois collante, semblable à la gélatine ). En d’autres termes, seules 3 espèces peuvent créer de larges blooms ( phénomène de forte prolifération phytoplanctonique dans le milieu aquatique résultant de la conjonction de facteurs du milieu comme température, éclairement, concentration en sels nutritifs…), et ainsi passer brutalement espèce dominante d’un écosystème. Ces blooms peuvent se manifester de manière plus ou moins importante d’un lieu à un autre. Ce sont donc ces blooms qui sont à l’origine des mers de mousse.

Mousse 2

 

COMMENT SE FORME UN BLOOM DE PHAECOYSTIS ?

Selon Riegman en 1992, ce sont des changements de proportions entre nutriments, et non seulement leur excès qui favoriseraient ces blooms. Des conditions de température, salinité, et selon Peperzak en 1993 un apport important d’eau douce (pluies de printemps, fonte de neige) seraient également déterminantes pour qu’un bloom apparaisse. Mais ce ne sont pas les facteurs principaux selon Lancelot et Verity, Lancelot estimant que certaines conditions météorologiques ( vents / marées ) favoriseraient l’agrégation de colonies enrobées de mucus.

Le mucus ce crée donc à la mort des cellules, suite à un effet de lyse, que l’on traduit par la destruction de la membrane plasmique, des cellules de Phaeocystis suite à l’action extérieur de l’environnement (agitation, hydrolyse). C’est ce mucus qui est à l’origine de ces marées de mousse.

On peut donc résumer ce phénomène grâce au schéma suivant :

Sans titre

On peut décomposer l’activité des cellules des Phaeocystis en 3 étapes, résumées dans le schémas ci-dessous :

Partie Bilan Phaeocystis

 

C’est donc le cyclone Oswald qui a provoqué l’agitation de la mer, et l’emulsion des blooms de la phaecoystis.

Qu’est ce qui, dans le mucus des Phaeocytsis, permet la formation de mousse ?

La composition et les propriétés du mucus des colonies de Phaeocystis sont encore largement obscures.
Dans le cadre d’une étude publiée dans le magazine scientifique Marine Ecology Progress Serie, certains composants du mucus ont été identifiés à l’aide d’une technique spécifique de coloration. Cette étude a révélé que le mucus des colonies contenait aussi bien des polymères carboxylates que des polymères sulfates.  Le mucus des colonies de Phaeocystis est donc composé d’ions carboxylates. Nous allons étudier les propriétés et les caractéristiques de ces ions afin de voir s’ils sont responsables de la formation de mousse.

Nous nous intéresserons au savon qui a la particularité de mousser, et nous étudierons ses propriétés afin de savoir s’il existe un rapprochement entre ces deux phénomène mousseux.

 

DEFINITIONS DES MOTS IMPORTANTS

 

Algue : Les algues sont des organismes vivant dans un milieu aquatique.

Agrégation : regroupement d’éléments.

Blooms : Phénomène de forte prolifération phytoplanctonique dans le milieu aquatique résultant de la conjonction de facteurs du milieu comme température, éclairement, concentration en sels nutritifs.

Effet de lyse : Effet de destruction d’un élément organique. (Hydrolyse effet par l’eau)

Emulsion : Mélange de deux liquides normalement non miscibles, possible grâce à l’effet d’agitation par exemple.

/!\ Différent de mousse : la seconde substance est un gaz.

Micro-structure : Structure microscopique. Élément constitutif d’un ensemble plus vaste.

Mucilage : Le mucilage est une substance polyosidique (composée de glucides) présente chez de nombreux végétaux. Cette substance gonfle au contact de l’eau et forme une solution visqueuse (gel), parfois collante.

Phytoplancton : L’ensemble des organismes microscopiques d’origine végétale présents en suspension dans l’eau.

Polymère : Macromolécule

Prolifération : Division rapide et abondante d’une cellule ou d’un groupe de cellules.

Unicellulaire : Qui n’est formé que d’une seule cellule.

 

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Courssowanmetz |
Magiesorcellerieindienne |
Mes amis, les loups |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Habitatscalcicoles33
| Tpe1eresbacteries
| La Bonne Aventure